Enquêtes et informatiques orphelines

No Comments

A la lecture d’un article britannique, on peut se demander si les enquêteurs sont correctement formés pour réprimer les atteintes aux informatiques orphelines. En réponse, un article français présentant les enquêteurs N’Tech (nouvelles technologies) affirme que l’univers dématérialisé est leur territoire d’investigation. Vérité en deçà de la Manche et erreur au-delà ?

source

Une fois de plus, cela dépend de quoi on parle.

Il ne s’agit pas de dénigrer le travail des enquêteurs français, juste de se demander si les informatiques orphelines ne le sont pas également en ce qui concerne les enquêtes judiciaires. Rechercher des délits commis sur la toile et des criminels l’ayant utilisée pour commettre leurs forfaits est une chose, et félicitations à tous ceux qui y participent.

Cependant, si on procédait à l’inventaire de l’arsenal développé pour contrer les menaces visant les informatiques orphelines n’effectuerions-nous pas le même constat que les inspecteurs du HMIC qui étaient struck by how incomplete the police service’s understanding of the national threats was and that more needs to be done collectively by all forces. Ne trouverions-nous pas aussi que la prise en compte des cyber menaces est largement absente chez certaines unités et que beaucoup de membres des forces de l’ordre ne savent pas ce que pourrait être un cyber incident de grande ampleur ?

Où en est, chez nous, la prévention de la cyber délinquance et la protection des victimes de telles attaques ? Où en est la coopération entre les forces de l’ordre et les entreprises sur ce sujet ?

Pourtant, des solutions existent. En Écosse, police have tried to tackle cybercrime by forming a « cyber-resilience group » with industry experts and academics, which aims to spread awareness of cybercrime and help businesses protect themselves. Pourquoi ne inspirerions-nous pas de cela ? L’an dernier, it was estimated cybercrime costs Scottish businesses £5bn a year. Il y a là de quoi faire œuvre utile…

Alors, à quand la création d’un groupe mêlant scientifiques, industriels et forces de l’ordre pour apporter une réponse opportune et efficace aux menaces planant sur les entreprises via leurs informatiques orphelines ?

Categories: protection Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × = twenty eight