Stratégie numérique 7

No Comments

Terminons cette lecture critique par le cinquième et dernier objectif affiché de cette stratégie p 38 à 40 dont 1,5 de dessins, soit 1,5 page utile.

source.

Une bonne chose, le terme de guerre est délaissé au profit de celui de conflictualité qui décrit mieux la réalité du cyberespace que celui de guerre.

La privatisation du cyberespace est déplorée car elle engendre une situation insupportable. C’est vrai. Mais quelles solutions sont proposées ?

Puis on découvre (ou confirme) que L’Europe, qui a adopté en 2013 une stratégie de cybersécurité, peine toutefois à oser une autonomie stratégique numérique et à se doter des outils nécessaires à un rééquilibrage du cyberespace en sa faveur, bien que ce sujet soit désormais inscrit à l’ordre du jour de nombreuses enceintes de discussions et négociations européennes. Quelles solutions, là aussi ?

Puis sont encore évoquées les données L’Europe numérique se construira sur des alliances, de la confiance et la maîtrise des données, matières premières des prochaines décennies sans qu’on sache de quel type de données il s’agit (personnelles ?) ni qui les maîtrisera.

L’objectif annoncé peut ne pas sembler compatible avec une stratégie nationale. Le distinguo pays volontaires et autres laisse augurer des morceaux de bravoure lors des discussions dans les enceintes européennes…

Pour conclure, cette stratégie trop restrictive car focalisée uniquement sur la sécurité laisse quelques insatisfactions.
Ce document se rapproche davantage d’une politique que d’une stratégie. En effet une stratégie aurait pris en compte les 3 couches du cyberespace, la réflexion stratégique, les évolutions législatives et la question des alliances dans le cyberespace.
Il manque également une mise en perspective de cette stratégie avec celle de 2011 : les objectifs de cette dernière ont-ils été atteints ?
Manque encore une perspective industrielle de la construction de l’infrastructure du cyberespace. Les constructeurs actuels sont nos alliés, mais les alliances sont mouvantes. Quelle posture adopter ?
Quant à l’entreprise, acteur de la sécurité nationale, elle aurait pu avoir une place dans cette stratégie…

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ seventy five = seventy nine