Pas de trêve

No Comments

Noël, sa paix, sa trêve des confiseurs. Mais pas sa trêve des hackers. Tout le monde ne chôme pas.

Source.

Une histoire un peu ancienne, pour continuer de montrer la vulnérabilité de la production informatique. Une usine allemande a fait l’objet d’une attaque informatique. On lit dans cet article qu’à une date non précisée, des pirates ont pénétré le réseau informatique d’une aciérie allemande non identifiée et causé des «dommages massifs» à des équipements industriels. Ce qui illustre les difficultés actuelles de surveillance des réseaux informatiques de production. L’article poursuit : Les auteurs du rapport spécifient toutefois que les attaquants possédaient une «connaissance avancée» des systèmes de contrôle et de production de l’aciérie. Une information laissant présager que le bris industriel était un geste volontaire, et non une conséquence indésirable du piratage. Voici donc illustré la volonté nuisible de certains connaisseurs de l’entreprise. Anciens employés, concurrents ? Cela reste à déterminer.

Plus près de nous dans le temps, la Turquie a été victime d’une cyberattaque. Au vu du contexte international, les auteurs sont tout trouvés : des Russes, forcément ! Il est vrai que le mode opératoire ressemble à celui utilisé lors de l’attaque contre l’Estonie : une vaste cyberattaque qui a notamment considérablement ralenti les services bancaires. La revendication pousse aussi à croire que les auteurs pourraient venir de la région de l’Oural : Dans un communiqué, le groupe de pirates informatiques a écrit : «La Turquie soutient Daech en lui achetant du pétrole et en soignant ses combattants (…) Si vous ne cessez pas votre soutien à Daech, nous continuerons à procéder à des cyber-attaques contre la Turquie».
Quand bien même certains y voient une attaque d’anonymous. Encore que, Anonymous étant une franchise, rien n’empêche les Russes de faire partie de ce collectif.

Joyeuse trêve quand même !

Subsidiaire : Le premier lecteur à me souhaiter mon anniversaire (oui, oui, c’est aujourd’hui) via un commentaire, a gagné.

 

Categories: SCADA Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty three + = seventy two