Vœux sous surveillance

No Comments

Le 1° janvier, ses vœux et ses bulles (de champagne) ! Sans oublier les bonnes résolutions ! S’il est vrai que le futur est en partie l’image du passé, alors à quoi pouvons-nous nous attendre cette année dans le cyberespace ?

 source.

Chacun peut souhaiter à ceux qu’il rencontre « tout le bonheur du monde… », mais les vœux auxquels nous tenons le plus sont ceux qui viennent des membres de nos familles.
Voyons donc ce que notre big brother grand frère nous souhaite.

En Inde, le gouvernement va priver ses citoyens d’un accès libre, limité et gratuit à l’internet. Les bougres ! Pourquoi ? Parce que selon le gouvernement indien, Facebook est maître des services accessibles gratuitement depuis Free Basics. Par exemple, il est possible d’accéder aux articles de la BBC, mais l’internaute souhaitant lire LeMonde.fr devra payer. Il en va de même pour les moteurs de recherche, puisque seul celui de Microsoft, Bing, est gratuit. Ce n’est vraiment pas bien, car cela restreint forcément les libertés indiennes !
Du coup, Zuckerberg, grand philanthrope même si l’Inde est un marché important pour Facebook, son deuxième plus grand après les Etats-Unis, avec près de 135 millions d’utilisateurs déjà inscrits. C’est aussi un pays où une part importante de la population n’est pas encore connectée à Internet, mais pourrait utiliser Facebook si elle l’était. a répliqué Si on pense que tout le monde doit avoir accès à Internet, on doit défendre Free Basics. C’est pourquoi plus de trente pays l’ont reconnu comme un programme en accord avec la neutralité du Net et bon pour les consommateurs. En argumentant que Les librairies « ne contiennent pas tous les livres, mais elles offrent tout de même un monde de possibilités », argue-t-il, et les hôpitaux « n’offrent pas tous les traitements », tout en comparant Free Basics à un service public, et assurant qu’il n’était pas contraire à la neutralité du Net.
Bref, ce qui est bon pour Facebook est bon pour le monde entier ou encore vous pouvez choisir n’importe quelle connexion à l’Internet du moment que je l’assure. ne vous rappellerait pas une posture légèrement monopolistique ?

En Chine, ce sera un internet répressif, mais c’est logique, c’est la Chine ! Que se passe-t-il exactement dans l’Empire du milieu ? L’Assemblée nationale populaire chinoise a voté, dimanche 27 décembre, une loi qui contient de nouvelles dispositions concernant la coopération entre les autorités et les entreprises technologiques présentes sur le sol chinois. Celles-ci seront appelées à aider les services de l’État dans le cadre d’enquêtes antiterroristes, notamment en déchiffrant les communications de certains de leurs utilisateurs.
Et encore Un autre article de la loi somme les opérateurs du Net de mettre en œuvre des moyens techniques pour repérer et endiguer la diffusion de contenus « terroristes ou extrémistes », tout en conservant et livrant aux autorités toutes les informations sur les auteurs de ces contenus.
Et même Le pays censure un certain nombre de réseaux sociaux et de services Internet, et met régulièrement sous pression les géants technologiques américains.
Rien qu’à lire ces extraits, j’en ai des frissons dans le dos. Ce n’est pas par chez nous que nous verrions de telles dispositions légales !

Après l’empire du milieu, allons voir ce qui se passe au milieu de l’Empire. Rien de bien neuf, Barack pourra souhaiter de vive voix ses vœux à un nombre de plus en plus important de dirigeants du monde, puisqu’on apprend qu’il a un accès direct et discrétionnaire au téléphone de Bibi.
Pas moi, mais Bibi de Jérusalem : les États-Unis ont continué à surveiller les communications du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, a affirmé mardi 29 décembre The Wall Street Journal (WSJ). Contactée par l’Agence France-Presse (AFP) et Reuters, la Maison Blanche n’a pas démenti l’article, qui cite plusieurs responsables anonymes de l’administration américaine, mais a insisté sur la profondeur de ses liens avec l’État hébreu. Une actualisation du shma Israel ?

Quant à notre bonne Gaule, rien de bien neuf sous le soleil. Nous continuerons d’être surveillés, mais ce sera pour notre bien.
Reconnaissons que ce discours est alarmiste, car c’est fou tout ce qu’on peut remarquer en visionnant des bandes de caméra de vidéo-surveillance. Séquence animalière de 6’48 à 8’19.

Bonne année quand même !


source.

Categories: Etat, Libertés Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

two + three =