Faux présidents en tout genre

No Comments

Les escroqueries au faux président sont un grand classique. Parce que, comme ça marche souvent et qu’on ne change pas une équipe qui gagne, on ne va quand même pas se priver ?

Dit autrement, quand le mode opératoire des malfaiteurs fonctionne, pourquoi le changeraient-ils ?

Source

Des éléments nouveaux viennent agrémenter cette escroquerie célèbre, bête comme chou, vieille comme la lune, mais qui fonctionne encore.

Le premier est que les banques doivent maintenant rembourser les entreprises victimes d’une telle escroquerie. Cette décision a été confirmée en appel, et on comprend que les banques ne soient pas contentes. Car ce n’est pas à elle de supporter la mauvaise organisation ou les mauvaises conditions de travail (voire les deux) des entreprises. En bref, la banque devient assurance, ce qui permettra à des chefs d’entreprise peu honnêtes d’arnaquer les banques en faisant croire qu’ils ont été eux-mêmes arnaqués.

Et là où on rigole, c’est quand on sait que certains se font passer pour notre MinDef préféré, et que ça marche ! Ou presque, puisque, si l’on en croit les journalistes :

l’arnaque a toujours échoué, sauf à deux reprises, où des virements totalisant la somme de 22 millions d’euros ont été effectués, mais les fonds ont dans leur grande majorité pu être bloqués et récupérés, a indiqué une source proche du dossier.

Reconnaissons que cela fait désordre. Et que les procédures ministérielles devraient être revues…

Categories: Entreprise, Etat Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight × one =