Décembre au froid

No Comments

Le froid est arrivé, normal en décembre. Quoi de mieux pour se réchauffer que de bonnes lectures, auprès d’un bon feu de bois (pour ceux qui ont une cheminée, bien sûr…).

Source

Passons donc en revue quelques liens et lectures intéressants.

Le retour de la personnalité juridique des robots, ou comment les juger. Ou, si vous le préférez, comment faire le buzz à partir d’une question absurde. En effet, si les robots agissent mal, il faudrait les juger. Mais qui est responsable car ils n’ont pas de personnalité juridique ? La même question se posant pour les animaux, les tribunaux n’ont pas attendu qu’on leur attribue une personnalité juridique. Mais il est vrai que ce n’est pas si simple…

Autre mythe qui s’écroule, celui de la discussion autonome de deux IA incompréhensible pour un humain. En fait, c’était une mauvaise compréhension du sujet. Le compte-rendu de l’expérience est disponible ici. J’en rajoute une couche en vous livrant un article cruel pour de grands pontes qui montrent l’étendue de leur ignorance du sujet : Plus précisément, les deux auteurs ont donné à deux Intelligences Artificielles, qu’ils ont aimablement nommé Alice et Bob. Comme quoi, quand on sort de l’X il vaut mieux rester parfois inconnu (oui, elle était facile !).

Alice et Bob, deux prénoms particulièrement choubidous, n’est-ce pas ? Ils auraient pu choisir Adolf et Bachar, c’est vrai…

La fin de la récré de l’Internet est sifflée. C’est Bruce Schneier qui le dit à propos de l’internet des objets. Les attaques sont plus faciles à mener que les défenses (tiens, ça change du monde réel), les interconnexions apportent de nouvelles vulnérabilités, l’Internet renforce la puissance des attaques, le bien-être des riches ne profite pas à tous. I like the world where the internet can do whatever it wants, whenever it wants, at all times. It’s fun. This is a fun device. But I’m not sure we can do that anymore.

La coopération franco-japonaise en cybersécurité. Rapport téléchargeable. Pourquoi chercher à l’Est quand on est à l’ouest ? Parce que Dans un cyberespace de plus en plus incertain il est crucial de renforcer les relations avec nos partenaires internationaux de confiance. La France et le Japon, qui partagent un certain nombre de valeurs communes : libre circulation de l’information, liberté d’expression, mais également un grand nombre de cybermenaces similaires ont tout intérêt à développer leur coopération. La France et le Japon ont lancé en 2014 un dialogue politique bilatéral afin de joindre leurs efforts sur ce sujet, dont la prochaine édition devrait avoir lieu en début d’année 2017 à Paris.

Des Russes en Allemagne ? Ou le piratage de Deutsche Telekom par… qui au fait ? Les autorités allemandes font preuve de plus de prudence que celles de l’Empire. Le principe d’inattribution n’est-il donc pas encore mort ?

Ainsi muni de belles et intéressantes lectures, je vous souhaite un bel hiver bien au chaud…

Et, au fait, bon 2S !

Source

Source

Categories: Lectures Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *