Lectures printanières

No Comments

Le printemps est arrivé, sors de ta maison ! chantait Fugain en son temps.

Mais comme on ne peut se fier au temps, il vaut parfois mieux rester chez soi. Pour y faire quoi me demanderez-vous ? S’y adonner à la lecture, par exemple !

Vous trouverez donc quelques articles intéressants ci-dessous.

Le rapport d’activité 2017 de l’ANSSI.

Depuis le temps que tout le monde en fait, on ne peut que constater l’échec de la sensibilisation aux cybermenaces, cyber attaques, cyber etc. Il faut donc parvenir à diffuser une véritable culture de la sécurité informatique dans son organisation. Comment ? Air France KLM s’y emploie de façon intéressante. Sensibiliser le ComEx en présentant une intervention sur la sécurité informatique au moins une ou trois fois par an, impliquer tout le monde en misant sur l’intelligence collective d’une équipe et de son manager, utiliser des indicateurs qui permettent de développer une valeur, que chacun voit la sécurité comme un plus pour garantir la continuité de son activité. Bref, enfoncer des portes ouvertes. Mais souvent, en management, il faut rappeler qu’il convient d’enfoncer des portes ouvertes. Comme si, contrairement à ce qu’affirmait Descartes le bon sens n’était pas la chose au monde la mieux partagée.

Un peu de science-fiction avec le rançongiciel pour robots ? Les chercheurs de la société de sécurité IOActive ont présenté comment ils étaient parvenus à pirater le robot humanoïde NAO fabriqué par Softbank et à l’infecter par le biais d’un ransomware sur-mesure. Les experts déclarent toutefois que l’attaque fonctionnerait également sur le robot Pepper. Mais là aussi, pas de panique, la security by design pour les robots arrive. Que dis-je, elle nous précède !

Comment neutraliser une blockchain ? En y intégrant du contenu illégal, tout simplement ! The researchers believe that the presence of the non-financial content they’ve discovered, and the absence of barriers preventing something even worse, could make possession of the blockchain illegal. Mais l’internet est un monde de confiance, non ?

Hadopi, le retour ! Ce qui, contracté, nous donne hadopire… Tout cela est bel et beau, mais il va falloir expliquer sérieusement en quoi l’internet est un espace de confiance si on ne cesse de bloquer des sites. A moins que, justement, le blocage des sites soit la base de la construction de la confiance… Encore que, on pourrait plagier le légat du pape en disant « censurez tous les sites, nous reconnaîtrons bien les nôtres », puisque Julian King commissaire européen chargé de la sécurité nous livre ses 4 angles d’attaque pour ne plus être pris de vitesse par les terroristes. Le premier est l’application de la loi dans le monde numérique qui passera donc par plus de filtrage et de contrôle, et le dernier est quatrièmement, nous devons nous attaquer aux causes profondes du terrorisme. L’ordre me paraît inversé, mais faire les choses à l’envers peut avoir un certain charme :

Categories: Lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifty seven − = fifty six