Questions anthropologiques autour de Zoé

No Comments

Zoé est un film de Drake Doremus sorti sur Netflix en 2018 et qui évoque la question souvent traitée au cinéma, mais pas toujours avec bonheur, des robots humanoïdes dotés de conscience. Amorcée notamment par le film Blade runner (1982) cette question n’a cessé d’être traitée par différents cinéastes. Il est d’ailleurs étonnant de remarquer que, si ces derniers ont une production souvent intéressante sur quelques questions d’anticipation, le thème des robots humanoïdes conscients et, d’une manière plus générale, celui des développements cyber, est traité de manière assez peu convaincante.

En ce qui concerne le cas des robots humanoïdes conscients, peut-être est-ce dû à l’incapacité d’évoquer sereinement cette question dans des cénacles non artistiques, les cinéastes se faisant alors simplement l’écho de l’aporie ambiante ?

Toujours est-il que, malgré ces limites, ce film soulève des questions intéressantes.

Source

L’histoire traite d’une femme, Zoé, employée dans un centre de recherche révolutionnaire dont le but est de mettre au point une technologie destinée à améliorer les relations amoureuses. Des robots humanoïdes conscients appelés synthétiques1 sont un des éléments de cette recherche. Zoé, voyant naître en elle des sentiments amoureux envers Cole, le concepteur des robots, va être amenée à découvrir qui elle est vraiment.

Trois grands thèmes de réflexion sont abordés par ce film : ce qu’est une machine, la nature de la vie biologique (à savoir celle de l’ensemble formé par les organes du corps humain) et la vie intérieure.

Read More

Categories: cinéma, réalité Étiquettes : , , ,

Confiance et anonymat dans le cyberespace

No Comments

Lorsqu’ils évoquent le cyberespace, de nombreuses personnes évoquent deux arguments de manière récurrente :

– la confiance, proclamant qu’il faudrait faire du cyberespace un espace de confiance ;

– l’anonymat, qui est une plaie que n’utiliseraient que ceux qui ont quelque chose à cacher (sous-entendu : qui préparent un mauvais coup).

Source

Ces deux notions peuvent sembler n’avoir aucun rapport entre elles dans la mesure où si je fais confiance à quelqu’un je n’ai aucune raison de lui demeurer anonyme, mais il s’avère qu’elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre. En poussant le raisonnement, nous pouvons même nous rendre compte qu’il existe, d’une certaine manière, un lien entre elles au sein du cyberespace.

Read More

Categories: confiance Étiquettes : , ,

Le viol de l’exponentielle

No Comments

La fonction exponentielle est une fonction mathématique digne d’intérêt. Si sa croissance est particulièrement forte (ce qui est la cause de ses malheurs), une de ses plus notables caractéristiques est son identité avec sa dérivée. C’est peut-être pour cette même raison qu’elle est si peu aimée et si maltraitée dans notre période de relativisme complet où la dérive devient presque une fin en soi.

Source

Cette propriété fait de l’exponentielle un sujet d’expérience intéressant : on a beau la dériver autant de fois qu’on veut, elle reste égale à elle-même. Imperturbable. Immuable. « Immobile et paisible comme si déjà [s]on âme était dans l’éternité. » (référence ici)

L’exponentielle serait-elle alors une fonction résistante ?

Penchons-nous un peu sur son utilisation dans notre monde cybernétisé et (partiellement) numérisé.

Read More

Categories: intelligence Étiquettes :

Transhumanisme, sécurité et identité

No Comments

Ayant été récemment invité aux 6° universités de la famille organisées à Dijon, je n’ai pu m’y rendre mais grâce à la médiation de la vidéo, j’ai néanmoins pu exposer le questionnement suivant traitant du transhumanisme, de la sécurité et de l’identité.

Source

Comme nous le rappelle wikipedia, le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables, aussi amalgament-ils la misère matérielle et la misère spirituelle et pensent qu’en résolvant la première la seconde suivra. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d’autres techniques émergentes.

Mais quelles en sont les conséquences ?

Read More

Bouc émiss(yb)aire

No Comments

Tout va mal, tout va mal ! La preuve, notre belle campagne présidentielle est polluée par, par, par qui au fait ? Il y a quelques années, c’était la faute de la bombe atomique qui déréglait le climat. Maintenant, ce sont les Russes, enfin les sbires de Vlad, qui nous pourrissent la vie. Mais comme ils n’ont pas le courage de leurs actes, ils le font via le cyber sans avouer leurs méfaits…

Source.

Ne serait-ce pas un peu simpliste ?

Il pourrait être utile de se pencher sur la question du bouc émissaire, que René Girard (1923 – 2015) a étudié en son temps.

Read More

Categories: Réflexion Étiquettes : , , ,

Intelligence Anhumaine (7/7)

No Comments

Conclusion

Le XX° siècle ayant été celui de la décomposition de l’Homme, il est logique que le suivant se pose la question de sa reconstruction. Cependant, la reconstruction n’est pas une fin en soi, elle a lieu afin que l’Homme puisse accomplir ce qu’il souhaite, ou ce pour quoi il vit, selon les points de vue.

Source

L’importance de la reconstruction doit donc être reconnue mais, faute de s’accorder sur la fin, on risque de ne pas s’accorder sur les moyens.

Read More

Intelligence Anhumaine (6/7)

No Comments

La question de l’esprit

Il est cependant paradoxal que l’apparition et le développement de l’IA, du Big Data et des algorithmes relèguent le corps humain au second plan. En effet, si l’Homme expérimente sa finitude par son corps et ses limites, il est intérieurement infini. Qui en effet est en mesure de réaliser un inventaire exhaustif des pensées d’une personne ?

Source

Et pourtant, on cherche quand même à mettre en équation cette partie potentiellement infinie de l’Homme, comme si l’on voulait le libérer de sa partie finie.

Read More

Categories: algorithme, intelligence, réalité Étiquettes : , ,

Intelligence Anhumaine (5/7)

No Comments

III Le problème que nous sommes1

Accepter l’éparpillement numérique de l’Homme et sa recomposition algorithmique revient à considérer l’Homme comme un simple amas technique. Si l’on arrive à décomposer et recomposer l’Homme, il nous sera un jour possible d’en créer ex nihilo grâce aux progrès de la science. Ce qui induit la question suivante : si les machines, algorithmes et IA tentent de simplifier l’Homme, au point de vouloir le mettre en équation, sommes-nous vraiment si simples que cela ? Ou n’y a-t-il pas un problème qui s’oppose à une telle simplification ?

Source

Cette apparente simplification de la décomposition numérique et de la recomposition algorithmique semble aller à rebours du précepte socratique connais-toi toi-même2, car si cette connaissance était si facile, elle ne ferait pas l’objet d’un précepte.

Read More

Categories: algorithme, intelligence, réalité Étiquettes : ,

Intelligence Anhumaine (4/7)

No Comments

Conséquences de cette recomposition

Passons sur cette apparente impossibilité, et poussons le raisonnement un peu plus loin. Accepter qu’une telle modélisation soit possible revient alors à reporter la décision vers la machine. Du système expert, aide à la décision, on en vient à un système de décision, dans lequel l’Homme n’est plus que l’exécuteur des (basses) œuvres. Du fait des caractéristiques supposées des machines énoncées précédemment (sans biais, rationnelles, impartiales et totalement indépendantes des passions), il sera difficile à un décideur d’émettre un avis contredisant celui de la machine : « Ces machines nous permettent de reporter la responsabilité des décisions sur des machines. On observe le même phénomène dans les administrations1. »

Source

La décision ne sera plus seulement suggérée, elle sera effectivement prise par la machine, le décideur n’étant présent que pour donner, dans un premier temps, une apparence humaine aux décisions.

Read More

Categories: algorithme, intelligence, réalité Étiquettes : , ,

Intelligence Anhumaine (3/7)

No Comments

II La recomposition algorithmique

Lorsque l’on constate avec regret cet éparpillement numérique, les tenants de l’IA, du Big Data et de l’algorithme à tous les étages répondent que, grâce aux algorithmes du Big Data, il est possible de ne pas laisser l’Homme en morceaux mais de le recomposer.

algoetages

Qu’en est-il réellement ?

Read More