Sécurité cyber et routière, même combat !

No Comments

Le récent FIC s’est clôt par un événement typiquement français : la publication/proclamation d’un livre blanc pour lutter contre le cybercrime/les cybermenaces/les cyberattaques/etc. Au fait, pour avoir des idées utiles à la lutte contre la propagation d’inutiles livres blancs, visionnez cette vidéo en cliquant ici !

Ce n’est peut-être pas inutile, mais typiquement français et il serait à ce sujet intéressant (mais ô combien fastidieux) de lister tous les livres blancs que certains passent leur temps à écrire, à publier avec plus ou moins de publicité, avant que l’oubli de cette incomparable littérature les incite à en écrire un nouveau, car « l’actualité l’impose. »

Cet événement conjugué à la récente lecture du livre de Jean Todt « des millions de vie à sauver… sur les routes du monde » m’incite à dresser un parallèle entre le monde cyber et la sécurité routière, uniquement pour le cas français.

Source

Read More

Categories: protection, Sécurité Étiquettes :

De la sensibilisation à la considération

No Comments

Il est d’un usage constant qu’en tout pays (de France au moins) et en tout temps, il soit toujours de bons enfants que l’on débine. On les appelle de noms d’oiseaux, de j’m’en foutistes, de rigolos, dans l’entreprise pour eux, pas de pot, ce sont les informaticiens et, en particulier, les RSSI.

Le propos pourrait paraître exagéré, mais la récente mésaventure d’une entreprise « du numérique » confirme cette introduction. Cette entreprise, que nous appellerons Zorglub par pudeur, a plus de 10 ans d’existence, un CA d’environ 250 millions et outre son implantation en France, elle est aussi présente dans une trentaine de pays étrangers.

Sa vie était un long fleuve tranquille qui charriait les dollars, jusqu’à ce que d’horribles pirates, russes bien évidemment, s’en prennent à cette charmante pépite (licorne avec des paillettes comme diraient mes petites-filles).

Source

Et là, subitement, le monde s’écroule, la terre s’arrête de tourner pour s’ouvrir sous les pieds des dirigeants effarés qui ne savent tout-à-coup plus que faire et commencent donc à pleurer toutes les larmes de leur corps.

Sûrement parce que la sensibilisation avait échoué, non ? Relisez donc mon billet sur l’échec de la sensibilisation. Et celui-ci, tant qu’à faire. À moins qu’il ne faille chercher ailleurs…

Dire que cette attaque arrive peu de temps après la panne des numéros d’urgence d’Orange où l’entreprise n’était pas responsable (en fait, si, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ?)

Et ce n’est pas comme s’il n’y avait pas eu d’attaques informatiques contre les hôpitaux pendant la crise du Covid (cf. mon billet)

Bref, qualité et numérique semble être le nouvel oxymore du moment.

Mais il y a plus, accrochez-vous donc au pinceau, car je vais subitement enlever l’échelle.

Read More

Où l’on reparle de formation à la cybersécurité

No Comments

Placer l’humain au cœur de la cybersécurité est une expression à la mode depuis quelque temps. Elle peut être vue comme un sacrifice aux idoles du temps présent (après tout, même Staline estimait qu’il fallait placer l’homme au cœur du communisme et G. Marchais évoquait un communisme à visage humain) ou comme un véritable centre d’intérêt des organisations.

Source

Dans ce dernier cas, cela signifie que l’organisation a centré sa cybersécurité sur l’humain, mais pas seulement pour estimer que PEBKAC ou le punir lorsque les choses se passent mal.

Ce (re)centrage de la cybersécurité sur l’humain permet alors de remédier à l’échec de la sensibilisation à la cybersécurité, pour peu que les quelques éléments suivants soient pris en compte.

Read More

Remédier à l’échec de la sensibilisation à la cybersécurité

No Comments

Malgré son importance, la cybersécurité pâtit du fait qu’elle est à la mode. Sensibiliser à la cybersécurité est rappelé sans cesse, tel un mantra. Comme il est vrai qu’un défaut de cybersécurité peut avoir des conséquences désastreuses pour soi et les autres membres du réseau, il est indispensable que chacun se sente concerné et applique les règles élémentaires de cybersécurité. Pour cela, il va de soi que chaque utilisateur de l’informatique, du cyber ou du numérique, doit être sensibilisé aux dangers, à leurs remèdes, aux bonnes pratiques qui permettent de se prémunir des cyberattaques en tout genre.

Cela est fort bien, et loin de moi l’idée de critiquer l’aspect indispensable de la cybersécurité.

Pensez cybersécurité on Twitter: "Avez-vous appris des ...

Source

Cependant, le problème réside dans le fait que la cybercriminalité augmente dramatiquement (de manière exponentielle disent même ceux qui maîtrisent cette fonction… ou presque). Alors, si l’on fait preuve d’un peu de rigueur ou de perspicacité (voire des deux), on en vient à se demander pourquoi, si la sensibilisation à la cybersécurité se poursuit de la meilleure manière possible (personne ne la remet, même partiellement, en question), la cybercriminalité augmente et continue de rapporter à ceux qui la pratiquent ?

Parce qu’elle se diversifie et devient plus complexe, disent la majorité des intervenants.

Parce que la sensibilisation à la cybersécurité est un échec, dis-je, et je m’en vais vous expliquer pourquoi.

Read More