Les nourritures terrestres de l’intelligence artificielle

1 Comment

L’intelligence artificielle est on ne peut plus à la mode. Il faut en parler, car elle est censée façonner le monde à venir. De ce fait, elle est soit encensée (l’IA nous libérera ! de quoi, cela reste à définir) soit elle est dénigrée car elle fit peur, elle effraye. Et dans la catégorie anxiogène, on convoque bien évidemment le grand méchant Vlad qui aurait dit « Celui qui deviendra leader en ce domaine sera le maître du monde. »

Alors, comme il ne faut pas laisser les cosaques dominer le monde, une course à l’IA a été lancée.

Source

C’est un truisme maintenant que de dire que l’IA repose sur de l’apprentissage. Mais l’apprentissage nécessite des données en (très) grande quantité. Donc plus la quantité de données est importante, meilleur l’apprentissage pourra être. Mais on n’en est pas sûr. Par contre, on est sûr que si la quantité de données est faible, la qualité de l’apprentissage sera médiocre. Tout développement de l’IA a donc comme préalable la constitution d’un stock de données très important.

Read More

Categories: IA Étiquettes : , , , ,

5 ans d’Echoradar : Et soudain, le sémantique !

2 Comments

L’apparition du cyberespace s’est accompagnée de questions relatives à sa nature : n’était-il que la prolongation de l’informatique, était-il un nouvel espace au sens propre du terme espace, de quoi était-il composé exactement ou, en d’autres termes, de combien de couches était-il constitué ?

Rapidement, un consensus naquit sur l’existence des couches physique (ordinateurs, commutateurs, etc.) et logicielle. Nier leur existence aurait été en effet ridicule.

Cependant, une controverse plutôt larvée apparut à propos de la couche sémantique, bien que personne ne semblait nier farouchement son existence. Était-elle une couche constitutive de ce nouvel espace au même titre que les deux précédentes, ou n’était-elle qu’une élucubration accompagnant, comme de coutume en ces occasions, un phénomène nouveau ?

D’un côté, certains happy few ont, dès les commencements du cyberespace, attiré l’attention sur cette couche non technique qui venait hybrider les couches matérielles et logicielles du cyber. Leur réflexion a d’ailleurs fait progresser la connaissance de ce nouvel espace.

De l’autre, la majorité évoquait cette couche sans paraître convaincue de sa singularité, mais parce qu’elle leur permettait de ne pas laisser la réflexion sur le cyber aux seuls techniciens. Notons d’ailleurs que cet espace n’était pas vu comme un domaine scientifique, mais comme purement technique, réservé aux geeks, néologisme indispensable pour montrer que ce nouvel espace était bien étrange.

Néanmoins, cette couche sémantique nourrissait quelques débats justifiés par le fait que le cyber s’immisçait de plus en plus dans la vie quotidienne de chacun par le développement d’applications en tout genre, et que les aspects scientifique et technique ne pouvaient à eux seuls expliquer cette immixtion. Pourtant, ces débats demeuraient plutôt superficiels : si les capacités techniques du cyber étaient bien observées et analysées, il n’en était pas de même pour la couche sémantique, bien que son importance était rappelée régulièrement, même si c’était en « sautant sur sa chaise comme un cabri en disant sémantique, sémantique », la majorité des débatteurs semblant avares d’explications claires. Cela était vraisemblablement dû au fait que leur pensée était trop complexe, trop subtile, trop intelligente quoi, pour que tout un chacun les comprenne.

Source

Et, alors que tout semblait ordre et beauté, luxe, calme et volupté, une armée de trolls fit soudainement irruption dans leur cyber merveilleux, tout couverts de sang et de poussière, semant partout l’effroi dans leur armée entière : Referendum sur l’indépendance de l’Écosse perdu de peu (heureusement), élection de Trump, Brexit, présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle française, ces quatre trolls de la cyber apocalypse jetèrent la consternation et semèrent le désarroi dans un cyber bien huilé.

Tout se passait alors comme si la couche sémantique, négligée pendant des années par des vendeurs de vent, faisait soudainement irruption, tel un serpent qu’ils auraient couvé en leur sein sans s’en rendre compte.

Après un moment de panique dû à l’absence d’explication rationnelle, les fake news vinrent à a rescousse de ces bonimenteurs. Ils n’avaient pas été pris de court, c’est simplement qu’un phénomène nouveau, corollaire de la nouveauté du cyber, était apparu. L’alt truth d’abord qui finit par atteindre son paroxysme dans les fake news. Notons que la définition de ce nouveau terme peine à émerger, tant il semble difficile de le départager des bobards, intoxications, feintes, mensonges et consorts. Fort heureusement donc, telles un Antéchrist moderne précédant les quatre trolls de cette cyber apocalypse précédemment nommés, les fake news étaient la cause de ce désordre, et de même que l’Antéchrist, il était nécessaire de les enfermer pour l’éternité.

Read More

Noël : vœux et lectures

No Comments

Présenter ses vœux après coup présente certains intérêts :

  • ne pas avouer qu’on est en retard ;
  • voire à la tête de la personne si les vœux sont de circonstance ;
  • etc.

Sans oublier le fait que, maintenant que c’est à la mode, cela laisse le temps de discerner s’il faut souhaiter un joyeux Noël, de bonnes fêtes ou tout autre chose selon que la personne à laquelle vous vous adressez est plus ou moins bien lunée. On peut aussi ne rien souhaiter car certaines voudraient qu’on ne souhaite rien.

Source

La photo ci-dessus est donc une synthèse de tout cela, on y trouve tout, mais elle n’est pas prise en face de la samaritaine.

Read More

Hôpital, sécurité et dignité

No Comments

Un récent séjour à l’hôpital s’est révélé concomitant à la publication de ce tweet déplorant la déliquescence de la sécurité informatique à l’hôpital :

Effectivement, lorsqu’on lit ce tweet et qu’on regarde les photos jointes, il y a de quoi être atterré, car la sécurité informatique élémentaire est battue en brèche d’une manière remarquable.

Le moment d’indignation passé (bien sûr que c’est mal, bien sûr qu’en aucun cas je ne ferai jamais cela), il est intéressant de se demander comment on en est arrivé là, si ce constat n’est pas le symptôme d’un mal plus profond interne à l’hôpital, et si cette question de la SSI à l’hôpital peut être réglée uniquement par des mesures techniques.

Read More

Categories: Sécurité Étiquettes : , , ,

Anon

No Comments

Ce billet n’est pas dédié à une étude animale, comme son titre pourrait le laisser croire (il lui manquerait alors un accent circonflexe), mais à quelques éléments relatifs au film d’Andrew Niccol, sorti cette année. Rappel : Andrew Niccol est le réalisateur de Bienvenue à Gattaca (1997), Simone (2001), Time out (2011) ainsi que le scénariste de The Truman Show (1998). C’est donc un habitué des films traitant des u et dystopies, selon le point de vue que l’on adopte.

Comme son titre le laisse supposer, la trame principale du film est la question de l’anonymat dans un futur indéterminé.

Source

Indéterminé mais qui ne semble pas si loin de notre époque, car si les bureaux dans lesquels les personnages principaux du film (des policiers) travaillent sont d’une tristesse époustouflante voire déprimante (les murs sont en béton nu), le lieu principal de l’action est une ville de notre époque, les moyens de transport étant également contemporains.

Il ne sera pas question ici d’une critique du film en bonne et due forme, mais d’exposer quelques éléments intéressants, tirés des dialogues et soulevant quelques questions relatives à la vie privée et donc à l’anonymat.

Read More

Transhumanisme, sécurité et identité

No Comments

Ayant été récemment invité aux 6° universités de la famille organisées à Dijon, je n’ai pu m’y rendre mais grâce à la médiation de la vidéo, j’ai néanmoins pu exposer le questionnement suivant traitant du transhumanisme, de la sécurité et de l’identité.

Source

Comme nous le rappelle wikipedia, le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables, aussi amalgament-ils la misère matérielle et la misère spirituelle et pensent qu’en résolvant la première la seconde suivra. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d’autres techniques émergentes.

Mais quelles en sont les conséquences ?

Read More

Étonnante Estonie (3/3)

No Comments

Les deux précédents billets nous ont permis de constater que l’Estonie, malgré ce qui nous semble des désavantages rédhibitoires (pays de petite taille, peu connu, disposant de peu de ressources et, qui plus est, ancien pays soviétique) a réussi une percée notable sur la scène mondiale par la numérisation de ses services. Alors, au terme de ce voyage septentrional, que pouvons-nous en retenir pour tenter de le transposer en Gaule ?

Beaucoup de choses assurément.

Tout d’abord que la transformation d’un pays soviétique en pays avancé est possible, dans la mesure où les gouvernants le veulent et montrent l’exemple. Les contingences locales et historiques ne sont pas tout : ce pays demeure un cas particulier. En effet, ses voisins baltes qui présentent les mêmes contraintes, n’ont cependant pas réussi une percée similaire dans le domaine numérique.

La France pourrait-elle alors s’en inspirer, comme l’ont récemment indiqué le premier ministre et le secrétaire d’État chargé du numérique ?

Read More

Étonnante Estonie (2/3)

No Comments

Après la visite à l’e-Estonia showroom, une visite du RIA eut lieu. Le RIA est l’autorité des systèmes d’information nationale créée en 2011 et qui dépend du ministère de l’économie.

Source

Que fait-elle exactement ? Elle « coordinates the development and administration of the state’s information system, organises activities related to information security, and handles the security incidents that have occurred in Estonian computer networks. RIA advises the providers of public services on how to manage their information systems as per requirements and monitors them. In addition, RIA is an implementing entity of the structural assistance of the European Union. »

Read More

Étonnante Estonie (1/3)

No Comments

L’Estonie est un pays étonnant. Tout le monde se souvient de l’attaque de 2007 qui a frappé le pays et l’a paralysé un certain temps. On en trouve encore une relation ici et .

Il est cependant intéressant de savoir que les troubles n’eurent pas lieu qu’en Estonie. L’ambassade d’Estonie en Russie a connu également des moments… mouvementés.

Source

Depuis, le pays a renforcé sa cybersécurité, et lorsqu’on se fait présenter ses caractéristiques cyber (ou numériques), on peut être frappé du niveau de développement d’un pays qui partait de rien au moment de son indépendance retrouvée il y a une vingtaine d’années.

Read More